Actualités

Saisie attribution sur le compte joint d'epoux

Publié le : 21/07/2019 21 juillet juil. 07 2019

Sur quels fonds peut porter une saisie-attribution diligentée sur le compte joint d'époux lorsqu'un seul de ces époux est débiteur du saisissant ?

Le code des procédures civiles d'exécution ne règle pas la question puisqu'il n'impose, en son article R 211-22 qu'une obligation dénonciation de la saisie au titulaire du compte joint non débiteur.

La jurisprudence a dû trancher en faisant application des textes régissant les différents régimes matrimoniaux.

Ainsi, en cas de séparation de biens, il faut faire application de la présomption légale d'indivision de l'article 1538 du code civil.

Il a ainsi été jugé (cour de cassation 2ème chambre civile 10 juillet 1996 n° 94-16.837) que les effets de la saisie doivent être limités à la moitié des valeurs déposées, mais que, si le créancier prouve que les sommes proviennent de son propre débiteur, il pourra saisir l'intégralité du compte. De la même façon, si l'époux non-débiteur peut prouver qu'il a la propriété exclusive des fonds, il peut obtenir mainlevée de la saisie (cour de cassation 1ère chambre civile 20 mai 2009 n° 08-12.922).

Pour des époux mariés sous un régime de communauté, il y a lieu de faire application de l'article 1413 du code civil qui dispose que " le paiement des dettes dont chaque époux est tenu, pour quelque cause que ce soit, pendant la communauté, peut toujours être poursuivi sur les biens communs, à moins qu'il n'y ait eu fraude de l'époux débiteur et mauvaise foi du créancier, et sauf récompense due à la communauté s'il y a lieu".

Par principe donc, les fonds sur le compte joint étant présumés communs, ils peuvent être saisis dans leur intégralité par le créancier d'un des époux.

Mais, il faut réserver le cas des gains et salaires de l'époux puisque l'article 1414 du code civil dispose qu'ils ne peuvent être saisis par les créanciers de son conjoint que si l'obligation a été contractée pour l'entretien du ménage ou l'éducation des enfants.

Il a été jugé (cour de cassation 1ère chambre civile 3 avril 2001 n° 99-13.733) que n'est pas saisissable le compte joint alimenté par les revenus de chacun des époux faute pour le créancier d'identifier les revenus de l'époux débiteur.   
 

Historique

<< < ... 6 7 8 9 10 11 12 > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK