Actualités

Barème macron : le barème italien, similaire au barème dit macron est déclare contraire a la charte sociale européenne

Publié le : 07/04/2020 07 avril avr. 04 2020

Par une décision du 11 septembre 2019 publiée le 11 février 2020, le Comité européen des droits sociaux a déclaré invalide au regard de l’article 24 de la charte sociale européenne le barème italien prévoyant un plafonnement de l’indemnisation susceptible d’être allouée à un salarié en cas de licenciement injustifié.

Ce barème italien apparaît très proche de lui applicable en France depuis l’entrée en vigueur des ordonnances Macron en septembre 2017 puisque le juge italien dispose d’une certaine marge de manoeuvre pour déterminer le montant de l’indemnité due entre un plancher minimal et un plafond maximal. Ces derniers sont cependant plus élevés que dans notre pays (de 6 à 36 mois de salaires).

Par ailleurs, comme dans le système français, le barème peut être écarté dans certaines situations, notamment en cas de discrimination.
Le comité considère qu’un tel mécanisme n’est pas de nature à assurer en toutes circonstances, une indemnisation adéquate, celle-ci devant être comprise comme une réparation « proportionnelle au préjudice subi et de nature à dissuader le recours aux licenciements illégaux ».

Rappelons que, dans son avis n°15013 du 17 juillet 2019, commenté précédemment sur ce site, la Cour de cassation avait dénié, à l’article 24 de la Charte, tout effet direct en droit interne dans un litige entre particuliers.
Cet article 24 de la Charte reconnaît le droit des travailleurs licenciés sans motif valable à une « indemnité adéquate » ou à une autre réparation appropriée.
La Cour de cassation a donc, par avance en quelque sorte, évité le risque de contradiction de sa jurisprudence avec la position du comité européen des droits sociaux.

Cette nouvelle décision du comité européen des droits sociaux rend cependant à notre sens plus difficilement tenable la position consistant à affirmer que l’article 24 de la Charte sociale européenne n’a pas d’effet direct en droit français. 
Une décision de ce comité est attendue dans les prochains mois concernant le barème français suite à une réclamation du syndicat Force Ouvrière.
 

Historique

<< < ... 2 3 4 5 6 7 8 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK