Actualités

LES NOUVEAUX CRITERES DU COEMPLOI

Publié le : 01/09/2021 01 septembre sept. 09 2021

La technique jurisprudentielle dite du coemploi permet d’identifier un autre employeur que celui désigné par le contrat de travail signé par le salarié pour imputer à cet autre employeur dit coemployeur les obligations imposées par le code du travail, notamment celles applicables en cas de licenciement économique.

Concrètement, cette création jurisprudentielle permet à un salarié licencié de rechercher la responsabilité et donc d’obtenir la garantie financière de la société mère de la société filiale employeur désigné par le contrat de travail.

L’intérêt est bien évidemment d’obtenir la garantie financière d’une autre entité que l’on suppose plus solvable que l’employeur désigné par le contrat de travail qui, par définition s’agissant d’une société ayant procédé à un licenciement économique, rencontre des difficultés économiques.

Le principe est en effet que les coemployeurs sont solidairement débiteurs des obligations contractuelles à l’égard du salarié.

La cour de cassation avait défini dans un arrêt Molex (cour de cassation chambre sociale 2 juillet 2014 n° 13.15-208) la situation de coemploi en posant pour principe que devait être caractérisée « au-delà de la nécessaire coordination des actions économiques entre les sociétés appartenant à un même groupe et de l’état de domination économique que cette appartenance peut engendrer, une confusion d’intérêts, d’activités et de direction se manifestant par une immixtion dans la gestion économique et sociale de cette dernière ».

Dans un arrêt récent (cour de cassation chambre sociale 25 novembre 2020 n° 18-13.769), la cour de cassation a abandonné ce critère dit de la triple confusion et exige désormais que soit démontrée « une immixtion permanente de cette société dans la gestion économique et sociale de la société employeur, conduisant à la perte totale d’autonomie d’action de cette dernière ».

Une situation de coemploi ne peut donc désormais être reconnue qu’en présence d’une perte totale d’autonomie d’action d’une filiale dont la gestion est prise en main directement par une société mère.

Concrètement le coemploi ne pourra plus sanctionner que ce que l’on appelle un abus de personnalité morale, c’est à dire le cas où une personne morale est fictive.

Historique

<< < 1 2 3 4 5 6 7 ... > >>
Information sur les cookies
Nous avons recours à des cookies techniques pour assurer le bon fonctionnement du site, nous utilisons également des cookies soumis à votre consentement pour collecter des statistiques de visite.
Cliquez ci-dessous sur « ACCEPTER » pour accepter le dépôt de l'ensemble des cookies ou sur « CONFIGURER » pour choisir quels cookies nécessitant votre consentement seront déposés (cookies statistiques), avant de continuer votre visite du site. Plus d'informations
 
ACCEPTER CONFIGURER REFUSER
Gestion des cookies

Les cookies sont des fichiers textes stockés par votre navigateur et utilisés à des fins statistiques ou pour le fonctionnement de certains modules d'identification par exemple.
Ces fichiers ne sont pas dangereux pour votre périphérique et ne sont pas utilisés pour collecter des données personnelles.
Le présent site utilise des cookies d'identification, d'authentification ou de load-balancing ne nécessitant pas de consentement préalable, et des cookies d'analyse de mesure d'audience nécessitant votre consentement en application des textes régissant la protection des données personnelles.
Vous pouvez configurer la mise en place de ces cookies en utilisant les paramètres ci-dessous.
Nous vous informons qu'en cas de blocage de ces cookies certaines fonctionnalités du site peuvent devenir indisponibles.
Google Analytics est un outil de mesure d'audience.
Les cookies déposés par ce service sont utilisés pour recueillir des statistiques de visites anonymes à fin de mesurer, par exemple, le nombre de visistes et de pages vues.
Ces données permettent notamment de suivre la popularité du site, de détecter d'éventuels problèmes de navigation, d'améliorer son ergonomie et donc l'expérience des utilisateurs.
Navigateur non pris en charge

Le navigateur Internet Explorer que vous utilisez actuellement ne permet pas d'afficher ce site web correctement.

Nous vous conseillons de télécharger et d'utiliser un navigateur plus récent et sûr tel que Google Chrome, Microsoft Edge, Mozilla Firefox, ou Safari (pour Mac) par exemple.
OK